ACCUEIL
         

" Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir '' . Marc Chagall 

       
mon atelier
mon atelier

J'ai toujours vécu dans l'odeur de la térébenthine car j'ai vu souvent ma mère peindre dans le salon. Son chevalet était le clavier du piano.

 

Je passais des heures à la regarder et son pinceau n'arrêtait pas de faire des mélanges de couleur pour dessiner petit à petit un visage, rectifier la courbe d'un sein.

 

Mon envie de peindre est sûrement venue de cette période.

 



météo à Passirac